Un mercredi soir de l’année 1982, je me suis retrouvée avec une amie, et quelques deux cents autres personnes, à une conférence d’Alexandro JODOROWSKY. J’avais trouvé bizarre qu’un metteur en scène (« La Montagne Sacrée ») s’intéressât au TAROT de Marseille dont j’ignorais presque tout, sauf le trouble que les cartes suscitaient en moi quand mon amie me les « tirait ». J’étais là, pleine de curiosité, mais l’esprit critique en éveil, car je n’avais pas l’intention de me laisser piéger par un gourou, ni par une pratique divinatoire quelconque.

Je suis retournée régulièrement au « cabaret mystique » du mercredi. J’ai pris des notes, enregistré des cassettes. J’ai confronté la façon dont Alexandro JODOROWSKY aborde le monde à celle des philosophes, des écrivains, des artistes, des cinéastes. Je me suis beaucoup amusée aussi. J’ai fait de vraies rencontres qui ont rendu ma vie quotidienne plus gaie et plus passionnante.

Philosophe, mime, surréaliste (fondateur avec Arrabal et Topor du groupe « Panique »), auteur (romans, contes, bandes dessinées), scénariste et metteur en scène de théâtre et de cinéma, maître de TAROT, conteur d’histoires, Alexandro JODOROWSKY livre sa culture sans masque, en pleine gaîté et dans un langage à la portée de tous. Aidé par une inspiration poétique délirante et son sens de l’utile avant toute chose, il témoigne, avec ses échecs, ses souffrances et ses joies que chacun de nous peut apporter ce qu’il a de positif et de singulier au monde.

Enfin, par la voie du TAROT de Marseille, Alexandro JODOROWSKY a ouvert l’imaginaire, développé la créativité de beaucoup d’entre nous. Il nous a fait découvrir la force et la beauté des formes, des couleurs, des symboles qui se dégagent des 78 arcanes, véritable voyage initiatique à travers les mondes conscient et inconscient que nous sommes.

Merci JODO