Article précédent - liste - Article suivant

26 Comment inventer des lectures de TAROTS.

La révolution que j’ai introduite dans la Tarologie c’est que cela n’existe pas une lecture traditionnelle. Il n’y a pas de Tradition dans les TAROTS. Ils commencent à être connus à partir de 1700, c’est tout. Avant les cartes servaient seulement à jouer. C’est Court de Gébélin qui a commencé à s’en servir d’une façon différente vers 1700. Mais personne n’a le droit de dire que les TAROTS on les lit comme ci ou comme ça. Un bon tarologue invente une façon de lire les TAROTS en accord au problème qui se présente.

Je ne vous ai jamais dit comment j’invente avec les TAROTS. Cela ne m’arrive pas comme cela. Je médite, je pense. J’ai appris cela en descendant profondément dans mon cerveau, c’est mon cerveau qui me l’a dit, ce n’est pas moi. Le cerveau c’est un vaste paysage, c’est une aide, et il va te donner des réponses en toi. Chacun de nous a cela.

Les TAROTS c’est la merveille initiatique car IL t’apprend à voir. Rappelez-vous que le deuxième livre de Castaneda s’appelle « Voir ». La plus grande philosophie ésotérique, ce n’est pas apprendre, c’est voir. Il faut que tu voies la merveille sinon tu es aveugle. On ne te dit pas dans l’Evangile « celui qui a un cerveau pour apprendre, qu’il apprenne !" ». Alors les personnes malades de rationalisme s’identifient à leur intellect et pensent qu’elles vont arriver à cela en pensant. En pensant on arrive à fabriquer des pensées, c’est tout. Mais on ne voit rien. Le penseur est un aveugle pour tout initié et la personne qui est initiée c’est la personne qui voit. Il faut apprendre à voir. Notre travail n’est pas du tout intellectuel mais concerne la voyance. Pas la voyance des cartomanciennes mais la voyance de voir.

Par exemple, il faut être aveugle pour ne pas se rendre compte que les TAROTS c’est un système numérique. Les personnes qui ont inventé les TAROTS étaient rentrées dans le monde des nombres, profondément. Alors si nous ne rentrons pas dans ce monde des numéros, profondément, nous ne pouvons pas dire que nous étudions les TAROTS. Bien sûr on pourrait penser que cela ne va pas nous servir pour lire, mais ce n’est pas vrai. On dit que pour étudier la Kabbale il faut avoir au moins 40 ans, sinon on devient fou. Il y a des personnes qui rentrent dans les numéros et qui commencent à faire des élucubrations par milliers, car cela ne finit jamais. Elles deviennent folles et cela ne leur sert à rien pour la lecture avec l’autre. Alors il faudra se demander comment lire les TAROTS à l’autre sans oublier qu’il y a des numéros.

Quand je prends les cartes du TAROT, si je suis aveugle je dis qu’il y a 22 arcanes majeurs, mais il y en a 21 + LE MAT. LE MAT n’a pas de n° 22. LE MAT n’a pas de n°, il faut respecter cela. Le TAROT est un système de 21 + LE MAT. Comme dans le langage hébraïque il y a 21 lettres + Aleph qui est zéro dans le sens ésotérique. Donc LE MAT c’est l’énergie dans laquelle nous vivons, c’est Dieu. La Bible dit « au commencement Dieu créa le Ciel et la Terre ». Au commencement, c’est LE MAT. Dieu créa le Ciel et la Terre. La Terre c’est tout concentré, tout petit, c’est notre corps, ce n’est rien du tout et les cieux c’est pluriel, Il créa les cieux, pas le Ciel, parce que la vie spirituelle est infinie et immense. Ce que nous avons dans notre inconscient est immense.

Le tirage qui applique cette approche des 22 arcanes majeurs s’appelle

"le cœur du TAROT " 

n’attendez pas pour le faire, c’est un vrai bijou qu’Alexandro a inventé là.

Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays.