Article précédent - liste - Article suivant

52 Un autre tirage de 4 cartes.

Deuxième extrait du cours donné par JODOROWSKY le 7 Février 2005 .

Vous pouvez trouver l’explication complète de la stratégie proposée dans l’extrait précédent n°51

Ces exemples de tirage sont intéressants car ils vous montrent comment Alexandro fait une lecture et comment chaque arcane, tout en gardant une interprétation générale, va prendre une signification particulière par rapport aux autres cartes qui l’accompagne et surtout par rapport à la personne qui consulte.

Lecture pour B., un comédien :

YOD Action HE Réaction VAV Synthèse HE Nouvelle action
LE CHARIOT L’HERMITE LA MAISON DIEV LA PAPESSE

Sans aucun doute que dans cette Maison Dieu, la couleur chair est très phallique. Je regrette mais c’est comme ça. C’est un homme.
Optiquement, nous avons trois symboles masculins dans les 3 premières cartes et un merveilleux symbole féminin LA PAPESSE, qui est en train de préparer une éclosion.

LE CHARIOT, c’est l’action dans le monde. C’est un personnage qui est complètement occupé à aller avec le monde et à triompher dans le monde. C’est le numéro VII, le plus actif des numéros qui sont dans la réalité. A partir du numéro X, de LA FORCE XI et des suivants, on rentre dans l’inconscient profond, dans des choses beaucoup plus symboliques. Mais là, LE CHARIOT, c’est vraiment l’esprit de conquête, de triomphe, d’agir dans le monde. Dans la mythologie, les astres dans le ciel sont symbolisés avec un Chariot, c’est le char solaire. C’est quelque chose qui amène la lumière, la vie.

Avec Philipe Camoin, quand on a fait la restauration du Tarot, on a découvert avec étonnement qu’à la place du SM qui était écrit sur le corps du char, il y avait une goutte verte. Or la goutte verte symbolise l’immortalité. Dans le Soufisme, le vert c’est l’immortalité. Ce personnage veut donc dire qu’il part à la conquête de l‘immortalité. La conquête de l’immortalité, c’est conquérir le monde. On a le choix. On peut choisir la conquête de l’immortalité en tant qu’acteur ou l’immortalité spirituelle.
Il porte dans son CHARIOT une femelle et un mâle. Il tire vers l’action et il laisse aller le CHARIOT, il laisse aller le monde avancer et il se laisse regarder. Voilà LE CHARIOT

Quelle est l’opposition ? Pourquoi la sagesse va-t-elle s’opposer à la conquête ? D’un côté L’HERMITE ne sait pas où il va, il recule, il possède sa sagesse, il a quelque chose à enseigner parce qu’il a une expérience incroyable. Il a beaucoup à quitter. Il quitte le monde. Alors l’un va conquérir le monde et l’autre le quitte ! Cela produit dans l’âme un conflit très fort : d’une part je veux avoir une action dans le monde et de l’autre je m’en vais du monde et je connais le monde. C’est une opposition entre la sagesse et l’énergie vitale, entre la jeunesse du CHARIOT et la vieillesse de L’HERMITE.

Et que va produire ce contraste incroyable : LA MAISON DIEV.
Maintenant, il faut que dans LA MAISON DIEV s’unissent la sagesse et l’action. Nous trouvons l’action dans tout l’édifice et la sagesse dans les personnages qui vont chercher dans la terre, ce trésor terrestre. Au même moment il y a une action très forte (la flamme).
Comme je sais que B. est acteur, il va à la conquête du monde : le théâtre, le cinéma, la télévision et ensuite, il doit faire ce que son métier lui demande, c’est à dire n’importe quoi, ce qui vient. Et là, L’HERMITE va dire : « Mais non, je ne veux pas rentrer dans le monde de cette façon, je veux quelque chose de plus profond ». Et donc, dans ce décor de théâtre de LA MAISON DIEV, ces personnages qui dansent en sortant de la Tour sont des jongleurs qui connaissent la sagesse de la terre, pas seulement la sagesse spirituelle et qui vont créer un spectacle illuminatoire.

Cela va avec LA PAPESSE qui est en train de l’écrire et de l‘accumuler, de la couver. Cette aigle qui va sortir de cet œuf, cette œuvre magnifique qui va sortir de là, on la médite bien.
Qu’est-ce que tu en penses ?
B : Ce CHARIOT me parle avec son armure parce que je suis en train de travailler sur un personnage en armure, un guerrier khmer.
Alexandro : Il y a quelque chose en toi qui recherche quelque chose de plus profond. Je ne sais pas ce que c’est. C’est à toi de le dire.
B : Cela ne parle pas d’un cas particulier. Cela parle de ce que je fais maintenant. Avant, je faisais un peu n’importe quoi et du coup, cela perdait son sens. Et à un moment, j’ai décidé, un peu comme dans LA MAISON DIEV, de me rappeler pourquoi j’avais commencé à faire du théâtre. A ce moment là j’ai commencé à changer.
Alexandro : Tu vois, un édifice a une base, il tient sur des fondations. Mais si on veut être poète, on peut dire que les fondations de cette Tour sont les mains des personnages qui sont en bas par leur contact avec la terre. Ce sont les constructeurs de la Tour. Alors quand tu parles du passé, c’est comment tu as construit ton théâtre et cela te conduit maintenant à LA PAPESSE qui parle de rentrer dans le plus profond de ton âme et créer l’œuvre qui te correspond, quelle qu’elle soit.

Cette façon de lire bouleverse un peu l’approche des cartes parce qu’une carte active, qui porte un nombre impair, peut devenir réceptive selon la place qu’elle occupe. L’approche des cartes est différente en fonction de la façon dont tu décides que cela va être. Cela s’appelle la stratégie. Les livres de Tarot normaux disent par exemple que LE CHARIOT, c’est de l’action, purement de l’action, un VII. Mais, si toi, dans ta stratégie, tu dis que là, c’est le lieu de la réceptivité et que tu sors LE CHARIOT, tu ne peux pas l’interpréter comme l’activité. A quel moment LE CHARIOT est-il réceptif ? Quand il avance, il conduit et quand il est réceptif, LE CHARIOT s’enfonce dans la terre et IL se laisse emporter par le mouvement de la terre. C’est une autre forme d’action. C’est l’action passive.

Cela s’appelle les stratégies. Tu décides des significations différentes aux cartes. Les cartes n’ont donc pas une vraie valeur en elle-mêmes. C’est cela la nouvelle façon de penser dans le TAROT. Il faut accepter que même les valeurs n’ont pas une valeur en elle-mêmes, elles ont une valeur en relation avec beaucoup de choses. Penser, c’est toujours des vérités en relation les unes avec les autres.

Par exemple, avant l’argent signifiait une valeur. On échangeait de l’or avec des billets. Après les banques ont découvert que sans or elles pouvaient multiplier les billets. Alors maintenant, les billets n’ont plus une valeur réelle. Mais qu’y a-il derrière ? Il y a la confiance. C’est à dire qu’on fait confiance au dollar parce qu’on pense qu’il a une valeur. On lui fait confiance. Mais si demain, on faisait confiance à des petits sachets de sel ou à des petits Superman en sculpture, cela marcherait de la même façon parce que c’est un objet symbolique qui signifie l’effort que tu fais, la confiance que tu y déposes, c’est une monnaie d’échange. C’est à dire que les choses sont abstraites même celles qui nous paraissent les plus concrètes du monde. C’est abstrait. C’est une affaire de relation. La signification du TAROT est en relation avec la valeur que tu lui donnes.

Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays