Article précédent - liste - Article suivant

58 "Résurrection" conférence 22 octobre 2005

Pour tous ceux et celles qui n’ont pas eu la chance d’assister au Cabaret Mystique, extrait de la conférence d’Alexandro JODOROWSKY du 22 octobre 2005 à la librairie « Les Cent Ciels »

La sainteté ce n’est pas appartenir à une église, ce n’est pas faire des miracles, ce n’est pas aller au paradis, c’est être utile pour les autres et la planète, d’une façon gratuite. Chacun de nous peut être un saint, une sainteté civile, sans appartenir à personne.

Mais il faut faire attention de ne pas se laisser envahir. C’est important. Il faut garder un jardin secret dans les quatre domaines : dans la vie matérielle, dans la vie sexuelle, dans la vie émotionnelle et dans la vie intellectuelle. Etre soi-même, tranquille, seul. 

« Le message du supra conscient ce serait : l’être humain n’a pas de finalité individuelle, il a la finalité de l’humanité, c’est à dire :

« Il faut faire une différence entre la réincarnation et la résurrection. Si je voulais me réincarner je voudrais avoir un intellect de vieillard, un cœur de 30 ans, une sexualité de 25 ans et me réincarner en femme, pour avoir un vagin. Cela a été la plus grande curiosité de ma vie : quel plaisir cela doit être ! De même les femmes, les pauvres, ne connaissent pas ce que c’est qu’une érection grande. Petite oui, mais grande non.

La résurrection c’est différent. Pour ceux qui ne croient pas prenons-le comme un mythe et pour ceux qui croient prenons-le comme une réalité, le Christ ne se réincarne pas. Il fait une résurrection. Son corps s’améliore. Il meurt comme un être humain mais il renaît comme un être de lumière, mystérieux, qui peut prendre tous les aspects. Il peut se défaire, se faire, briller, être lumineux. C’est une résurrection.

Nous allons avoir une résurrection. Peut-être que mourir c’est une résurrection. On va devenir une entité meilleure, lumineuse, peut-être immatérielle, peut-être énergétique. Je ne sais pas ce qu’on va devenir, mais on va devenir quelque chose. On était quelque chose avant, je ne sais pas quoi, et on va devenir quelque chose. Je ne sais pas quoi, mais on sera. Parce qu’il n’y a que transformation, selon les Tarots, il n’y a pas de fin. 

« Quand on ne peut pas faire, que l’on croit que l’on ne peut pas faire, il faut se laisser faire. Le passé doit nous pousser vers le présent, mais il y a des forces qui ne te laissent pas pousser. Ce sont les forces de la famille, de la société, de la culture. Elles ne veulent pas que tu sois ce que tu es, mais que tu sois ce qu’elles veulent que tu sois. Donc elles ne te poussent pas vers ton présent. Et quand le futur est une projection du passé cela ne te laisse pas avancer ou tu avances avec beaucoup de difficulté. Ou tu as des alliés qui sont le passé et le futur, ou tu as des ennemis. Ou bien le futur t’empêche d’avancer ou le passé te programme « mon fils, soit champion, ma fille soit la plus belle du monde ». Le futur te tire en avant et le passé te tire en arrière. Alors tu es écartelé et tu souffres. Il faut faire du conscient et du supra conscient des alliés. Le voyage du héros c’est qu’il part de chez lui, on l’invite au voyage, il résiste et il lui arrive des difficultés mais après il y va. En avançant il va trouver des alliés, l’élixir magique, le trésor. Puis il revient à son monde et il le change. » 

Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays